Concept du café santé en 2019

Basés sur le principe de la gratuité (participation libre et bénévolat pour les animateurs et organisateurs), depuis 2013, les café santé sont des rendez-vous privilégiés pour sensibiliser les publics à l’importance d’adopter une hygiène de vie adaptée à son mode de vie, de sortir de l’isolement et d’être dans la prévention plutôt que dans le soin afin de prendre en charge sa santé et tendre vers une responsabilité citoyenne.

Lire la suite

Atelier Découverte – Méditation pleine conscience

La Médiation Pleine Conscience, c’est réapprendre à vivre pleinement le moment présent, un moyen très efficace pour aborder la vie, avec ses joies et ses peines, de façon plus sereine. C’est ce que Samia Abdelmoumen aimerait vous faire découvrir lors de ces ateliers comprenant également des exposés théoriques et des partages d’expérience.

Lire la suite

Le chemin du cœur : lorsque l’amour devient guérisseur – Stage

La quête d’amour s’arrête au moment où l’on découvre qu’elle est omniprésente à l’intérieur de soi. En revenant à l’unité à travers cette présence aimante, nous libérons l’énergie que nous utilisons pour maintenir nos conditionnements, nos souffrances et le sentiment de séparation de l’unité. Cette formation fait le pont entre les techniques de sagesse ancestrale et les recherches scientifiques actuelles sur l’efficacité de l’énergie d’amour qui se rejoignent pour nous aider à revenir dans l’unité afin de vivre une vie plus aimante.

Lire la suite

L’impuissance apprise ou comment induire la résignation

La résignation ou la notion d’impuissance apprise [Learned Helplessness] est développée dans les années 60 par Martin Seligman, un psychologue comportemental. C’est un état proche du renoncement et de la dépression induit chez un individu (ou un animal) faisant l’expérience d’échecs successifs et d’absence de maîtrise sur ce qui lui arrive.

Lire la suite

Soigner l’Esprit, guérir la Terre de Michel Maxime Egger

La coupure humaine avec la nature est une illusion, elle est de l’ordre de la perception et du vécu plus que de la réalité ontologique. Autrement dit, il y a une différence entre ce que nous sommes dans notre être et notre manière de nous incarner. Nous nous percevons comme séparés du monde « autre qu’humain », parce que nous ignorons l’essence de notre psyché. Celle-ci ne peut être séparée de la nature.

Lire la suite