Mal de dos et médecine traditionnelle chinoise

Le mouvement c’est la vie et la vie c’est le mouvement ! Le squelette, les organes et les viscères sont mobiles, s’ils sont en bonne santé… Les déséquilibres entraînent une mise en tension des tissus mous, conjonctifs, support des structures de l’organisme et de l’énergie (appelée Qi). Le dos subit plus de contraintes jusqu’à ce qu’il se bloque, se fige, s’enflamme.

Lire la suite

La cause intérieure des maladies

Martin Brofman était un ancien expert en informatique à Wall Street et étudiant en psychologie et religions comparées. En 1975, les médecins lui diagnostiquent une tumeur cancéreuse inopérable à la moelle épinière ; condamné par le corps médical, il décide de trouver ses propres solutions de guérison…

Lire la suite

La méthode Surrender : approche crâno-sacrée

La méthode Surrender est une relaxation thérapeutique qui repose sur l’approche crâno-sacrée visant à accompagner le processus de guérison. A l’origine, c’est l’histoire d’une ren­contre entre deux hommes, l’un, mé­decin et ostéopathe, et l’autre, théra­peute bioénergéticien. En an­glais, surrender signifie « s’abandonner », cette méthode de relaxation thérapeutique invite donc à « lâcher prise » pour mieux accom­pagner le processus de guérison.

Lire la suite

Compte-rendu du Café Santé Seniors du 10 novembre 2017

Le lien corps-esprit est le fondement du processus de la vie, il existe quelles que soient nos idées ou nos croyances. Nos pensées et nos intentions ont une influence sur la biochimie de notre métabolisme. Plus de 1200 études ont été menées sur l’influence des pensées, des croyances, des intentions sur notre métabolisme.

Lire la suite

L’impuissance apprise ou comment induire la résignation

La résignation ou la notion d’impuissance apprise [Learned Helplessness] est développée dans les années 60 par Martin Seligman, un psychologue comportemental. C’est un état proche du renoncement et de la dépression induit chez un individu (ou un animal) faisant l’expérience d’échecs successifs et d’absence de maîtrise sur ce qui lui arrive.

Lire la suite

La complémentarité ou l’intelligence thérapeutique plurielle

La complémentarité se veut une démarche centrée sur le patient. Dans cette osmose thérapeutique, l’information circule et les participants trouvent l’occasion d’agrandir  » la carte du connu  » permettant d’écourter des désagréments et enfin de donner sens au bien-fondé de notre condition humaine.

Lire la suite

L’ayahuasca au Brésil : un rêve au secours de la législation

L’ayahuasca est-elle une drogue dangereuse ou une médecine sacrée ? Mel, procureure de la République au Brésil, doit se prononcer sur ce dossier délicat concernant ce breuvage psychoactif d’Amazonie. Un contact avec l’au-delà durant un rêve influencera sa décision, et marquera l’Histoire de la légalisation de cette mixture « enthéogène », désormais reconnue comme « objet de culte religieux ».

Lire la suite

L’expérience de la mort

Foudroyé par une méningite bactérienne qui attaque son cortex cérébral, Eben Alexander tombe dans le coma. Durant 7 jours, il est entre la vie et la mort. Malgré un pronostic médical très sombre il survit et récupère toutes ses facultés, expérience qui a profondément bouleversé sa vision de la mort.

Lire la suite

Les mécanismes de la médecine corps-esprit

Stressés, nous sommes souvent malades et souffrons davantage de troubles cardiaques. Heureux, nos facteurs physiologiques sont meilleurs. Pourquoi ? Les chercheurs découvrent les mécanismes de la médecine corps-esprit. La réponse de stress est parfois utile à l’organisme, en revanche, ell est délétère lorsqu’elle est trop fréquente et devient chro­nique. Elle ne laisse alors pas le temps ou la possibilité à l’organisme d revenir à un état d’équilibre.

Lire la suite

Soigner le corps et l’esprit : l’avenir de la médecine

Le temps où les médecins pouvaient négli­ger, par manque de preuves et d’outils, le rôle du « mental » dans la survenue des maladies du corps, ou dans leur guérison, est donc révolu. Et tout plaide pour qu’on se dirige vers une médecine plus complète que celle que nous pratiquons aujourd’hui, qui intégrera pleinement les nouvelles connaissances sur les pouvoirs du cerveau.

Lire la suite

Le ventre miroir de nos angoisses

En réponse à une situation perçue comme une menace, le cortex préfrontal inhibe normalement l’amygdale, impliquée dans la réaction de peur, de sorte que notre organisme réagit au stress puis retrouve son état d’équilibre. Les effets du stress sur la digestion sont maintenant bien connus, une molécule, le crf, libérée en cas de stress, provoque une inflammation des intestins et perturbe leur fonctionnement.

Lire la suite

L’anxiété et notre métabolisme

Lorsque l’anxiété devient chronique, son impact varie de simple souci à véritable risque pour la santé. Que l’épisode anxieux soit un événement isolé dû à un stress élevé ou à un trouble anxieux chronique, la réaction physique à cette émotion peut avoir beaucoup plus d’impact que ne le pense.

Lire la suite

Emotions et mémoire

Outre les situations extrêmes suscitant un sentiment intense, les travaux scientifiques suggèrent que même une émotion modérée facilite la mémorisation. Ainsi, les émotions ont donc un rôle potentiellement déclencheur et modulateur de la mémorisation. Pourtant, pendant des siècles, philosophes et scientifiques ont opposé raison et émotions, pensée logique et senti­ments.

Lire la suite

Mieux vivre ses émotions avec la sophrologie

La connaissance de soi et de son corps qu’apporte la sophrologie ouvre la voie menant vers la réconciliation avec ces messagères bienveillantes que sont nos émotions. La mise en œuvre de ses diverses techniques, nous permet d’aller à leur rencontre afin de les comprendre et d’apprendre à cultiver nos émotions positives, ressources inestimables au quotidien.

Lire la suite

Émotions et cancer – Docteur Christian Boukharam

Les émotions sont des messagers qui nous préviennent s’il y a quelque chose qui cloche à l’intérieur de nous. Ignorer nos émotions nous maintient dans l’ignorance des besoins inconscients qui sont en arrière. Aujourd’hui nous avons les preuves de la dimension multifactorielle du cancer, nous savons que c’est l’être bio-psycho-social qui doit être pris en compte et non pas uniquement le mental ou la génétique.

Lire la suite

La santé repensée par le Docteur Gaétan Brouillard

Une partie de la science commence à redécouvrir et à prouver ce que les anciens mythes ont toujours prétendu : le corps et l’esprit ne sont pas dissociés ; ils forment plutôt une unité interagissant dans un univers d’énergie. Les recherches dans le domaine des médecines complémentaires et intégratives sont suffisamment de qualité actuellement pour indiquer qu’un nouveau paradigme se doit d’émerger sur le plan de notre médecine moderne, soit une approche personnalisée de l’individu dans son environnement.

Lire la suite

Les bienfaits de la musique

Diverses données scientifiques récentes indiquent que la musique suscite les mêmes réactions chez des personnes de cultures différentes ou dont les capacités musicales ou cognitives sont variées. Même les nouveaux nés et les non musiciens sont émus par la musique. « la musique est certainement la forme la plus directe de communication émotionnelle » affirme le neurologue Oliver Sacks, de l’université Columbia. « Elle semble être un élément important de la vie de la communication humaine, au même titre que le langage et le mouvement ».

Lire la suite

Le message des maladies chroniques

L’organisme a appris des moyens d’adaptation et l’immunité (l’unité de « imm », c’est-à-dire soi) s’est renforcée. Dans nos codes de fonctionnement psychique, biologique et immunitaire, nous avons appris d’autres moyens d’adaptation qui nous permettent de voir la vie comme elle est, d’accepter la réalité et de passer au-dessus de la souffrance que cela représente.

Lire la suite

Perturbateurs endocriniens

Les perturbateurs endocriniens provoquent de nombreuses pathologies et, en dehors de quelques exceptions, la Commission européenne traîne à réglementer leur utilisation. Du bisphénol A dans les biberons en plastique, des pesticides organophosphorés sur la peau des fruits, du paraben dans les cosmétiques, du perchlorate dans l’eau du robinet, etc.

Lire la suite

L’amitié plus puissante que la morphine ?

Avoir des amis serait bon pour la santé, à en croire plusieurs études qui ont mis en avant un lien entre de fortes relations sociales et un niveau bas de stress et d’anxiété. En jeu, la sécrétion d’une hormone naturellement synthétisée par l’organisme, l’ocytocine surnommée « l’hormone du plaisir ».

Lire la suite