Chroniques de Médecine Traditionnelle Chinoise

 

Les 5 SAISONS : L’AUTOMNE

L’alternance Yin/Yang des saisons est le fondement de la création. C’est pourquoi l’alternance des saisons est l’alpha et l’oméga des choses, l’axe de la vie et de la mort. Si on suit leur cours, aucune maladie grave ne peut surgir. (Nei Jing Su Wen, Chapitre 1)

 

Conseils de bon sens et alimentation

L’été indien, (relié à la terre : nous en reparlerons dans un prochain article) cède sa place à l’automne.

C’est une saison intermédiaire entre le déclin de la forte activité de l’été, la plus Yang de l’année, et la naissance de la saison la plus Yin : l’hiver.

Elle est donc particulièrement importante d’un point de vue énergétique. Le Su Wen (classique de MTC) parle de “palier”.

L’automne, selon la médecine Traditionnelle Chinoise, est relié à l’élément Métal : l’élément donc on connait  la nature ordonnée. A  l’identique de la nature, nous récoltons les fruits de notre patience  mais nous acceptons aussi de perdre  la parure de nos illusions (chutes des feuilles, des fruits, des cornes des animaux) et de se concentrer sur l’essentiel.

C’est donc une période d’intériorisation, de récoltes et de préparation à l’hiver. (On recueille ses esprits pour apaiser le souffle, on s’abstient de pensée aberrante pour que le souffle du poumon reste pur. Su wen).

Chez l’être humain, le Métal correspond aussi au déclin naturel que constitue le vieillissement. Ne parle-t-on pas  souvent de l’automne de sa vie ? Beaucoup de personnes, en cette période de leur vie, découvrent la spiritualité (souvent sans connotation religieuse).  Elle évoque le lâcher-prise, la sérénité, la droiture.

C’est une saison idéale pour ranger, mettre en ordre organiser les choses (et son chez soi) et se préparer à passer l’hiver en toute sérénité ; savoir profiter d’une vie moins active pour se reposer, se ressourcer.

Toute comme le printemps (avec qui elle partage cette caractéristique d’entre-deux), l’automne est souvent une saison difficile pour certains. L’entrée vers l’hiver, les jours qui raccourcissement induisent de la nostalgie, pouvant aller jusqu’à certaines formes de déprime : son émotion en MTC est donc la tristesse.

En Médecine Traditionnelle Chinoise, c’est la Poumon qui est “l’empereur” de l’automne (couplé avec le gros intestin dans le même mouvement Métal). Son plus grand ennemi est la sécheresse.

Le Poumon est lui-même reliés au nez, à la pilosité, à la peau. Les chinois considèrent qu’il est le maître de l’énergie circulante et qu’il gouverne l’énergie et la respiration diffuse. Il répartit tous les liquides organiques dans l’ensemble du corps en contrôlant aussi la peau.

Il préside tout ce qui concerne l’instinct de conservation de l’Etre (appelé le Po)

Déséquilibre : Des rhumes, de la toux, l’asthme, l’essoufflement, la mélancolie, les troubles cutanés.

Quand au gros intestin, sa fonction est de transporter, d’évacuer les déchets et de réabsorber l’eau résiduelle.

Symptomatologie : La constipation ou au contraire les diarrhées, les douleurs abdominales, l’odontalgie ..

Au niveau énergétique, cela se traduit aussi par le fait que l’automne est la période où le rein commence à se recharger pour l’année à venir avant d’atteindre sa plénitude en hiver. C’est la fonction du rein comme réserve d’énergie vitale (le Jing).  On peut l’y aider de différents manières : étirements de méridiens, exercices de volonté, exercices respiratoires (qui stimulent et fortifient les Poumons) et toujours par une alimentation appropriée …

Quelques principes généraux

  • Commençons à ralentir notre rythme, à lever le pied, car le temps du repos approche : le temps de l’énergie à profusion décline et il faut penser à s’économiser.
  • Augmentez progressivement le temps de sommeil. En Chine, on considère qu’en automne, il faut se coucher plus tôt pour éviter le froid et le vent.
  • Peut-être aussi se lever plus tôt pour respirer l’air frais et sain du matin, en faisant de grandes balades à travers les bois aux teintes changeantes et en profitant de chaque rayon de soleil pour s’aérer.
  • Enfin on n’oubliera pas d’éviter de s’exposer au vent en cette saison : Il faut protéger la surface et le poumon.

 

Au niveau alimentaire

Evitons les aliments raffinés et très acidifiants qui favorisent la déminéralisation.

Pour nettoyer l’organisme et renforcer son système immunitaire, il sera important de consommer des aliments qui nous fortifient, qui nous donnent de la joie à consommer afin d’éviter de tomber avec excès dans l’émotion de la saison qu’est la tristesse. Ce n’est donc pas le moment idéal pour commencer un régime contraignant.

 

L’objectif est d’avant tout de se préparer à affronter l’hiver !

En premier lieu, les modes de préparation à privilégier sont la cuisson en sauce et celle étouffée en papillotes (ou cuisson à la vapeur douce). Il est globalement conseillé d’allonger le temps de cuisson. C’est l’époque idéale pour consommer des produits issues d’une lacto-fermentation (choucroute, légumes marinés, etc.)

Idéalement, le repas du soir sera un potage composé de légumes, céréales ou légumineuses.

L’automne est la période d’abondance et de maturité. La tradition rattache à la saveur piquante une autre : l’âcre.  (les deux saveurs drainent et peuvent tonifier le poumon).

 

Le goût sera légèrement plus salé que durant la saison estivale (sans excès, bien sur !).

Par leur action dispersante et sudorifique, ces aliments font circuler l’énergie de l’organisme, les liquides organiques et le sang. La consommation régulière d’aliments possédant cette saveur va donc être bénéfique pour la fonction Poumon, en optimisant les défenses immunitaires et en restaurant le métabolisme. En provoquant une transpiration, certains de ses aliments peuvent chasser le vent et le froid de l’organisme (toux, bronchite, etc.).

Attention cependant aux raccourcis, les principes thérapeuthiques de la diététique sont à adapter au profil métabolique (le terrain) de chacun. Exemple : sur un “vide de qi du poumon” ou un “vide de yin du poumon”, un excès de saveur piquante empirera la situation. (Il faudra de l’acide pour tonifier et du doux pour humecter). 

Méfions nous donc des principes tout faits, du genre : A telle époque, il faut consommer ceci ou cela…

Cependant, d’une façon générale, en privilégiant les produits de saison et/ou la nature piquante et âcre, nous pouvons citer :

  • Les légumes : Artichaut, Aubergine, Betterave, Blette, Cardon, Carotte, Céleris-rave et branche, citrouille, Champignon, Châtaigne, les choux (note spéciale pour cet aliment, cru ou cuit à l’étouffée il est riche en vitamines et minéraux, anti-inflammatoires, dépuratif, et cicatrisant. : vert ou rouge, fleur et de Bruxelles) Concombre, Courge, Cresson, Doubeurre (courge musquée), échalote, Endives, épinards, Fenouil, Haricots, Oignon, Mâche, Navet (équivalent à un petit ginseng selon la tradition), Panais, Poireau, Pomme de terre, Raifort, Radis (noir, rose, blanc), Salsifis, Scarole, Topinambour …
  • Les fruits : notamment Pommes, Poires, Raisins, Airelle, Argousier, Châtaignes, Cynorrhodon, Coings, Kaki, Figues, Mûres, Pamplemousse, Rhubarbe, les oléagineux …
  • Les céréales : Riz (semi complet), Maïs (pauvre en fibres, son index glycémique est élevé), Quinoa (riche en protéines et en sels minéraux), Avoine, Sarrasin, Sorgho …
  • Les légumineuses : Fèves, Soja, Pois, Pois chiche, Lentilles, haricots secs …
  • Les produits laitiers en modération : Cancoillotte, Munster, Rocamadour, Roquefort …
  • Les produit d’origine animale : Oie, Canard, Faisan, Cerf, Pintade, Chevreuil, Veau, Poulet, Cheval, Poissons semi-gras, Œufs à la coque, Pollen …
  • Les huiles : Lin, Soja, Olive …
  • Les épices et condiments : Ail, Aneth, Anis, Basilic, Cardamone, Ciboulette, Clou de girofle, Coriandre, Cumin, Curry, Estragon, Gingembre, Laurier, Marjolaine, Menthe, Moutarde, Muscade, Origan, Sauge, Sésame, Pignons de pin, Piment, Poivre (de Cayenne, noir, rose), Réglisse, Romarin, Thym …
  • Les sucres en modération : Miel, Sirop d’érable, De canne et de betterave …
  • Les tisanes : Fleurs de Coquelicot, Feuilles de Serpolet, Fleurs de Mauve, Sommités de Bourrache, Fleurs de Bouillon blanc, Feuilles de Lierre terrestre, Feuilles de Guimauve, Thalles de Carragahen …

Cette liste n’est pas exhaustive et peut être complétée à souhait selon les principes que nous avons vu.

Enfin, rappellons-nous qu’il n’y a pas d’aliment ou de recette “magique” même si nous pouvons distinguer des lignes principales. Selon la loi du particulier, chaque individu a un terrain ou une flore intestinale qui lui est propre, Certaines croyances en diététique sont parfois des freins sur le chemin de la compréhension de soi-même :

Le meilleur apprentissage est donc d’expérimenter, de savoir utiliser ce qui nous est profitable et d’éliminer ce qui ne l’est pas.

Les étirements des canaux (méridiens) du Poumon et du Gros intestin (et des autres) sont évidemment conseillés, grâce notamment à certains exercices de Qi Gong ou de Tai Chi Chuan.

Nous pouvons aussi masser et stimuler l’extrémité des canaux d’acupunctures avec un mélange d’huiles essentielles.

  • Les huiles essentielles : Cyprès, Epinette noire, Eucalyptus, Gingembre, Lavande, Menthe poivrée, Origan, Pin sylvestre, Ravintsara , Tea-tree, Thym …

Précautions d’emploi : Femme enceinte et chez l’enfant de moins de 7 ans, insuffisance rénale ou hépatique.

 

 

Canal du Poumon (1)

Exemple :

90 % HV Macadamia Bio

  • HE Ravintsara Bio
  • HE Niaouli
  • HE Eucalyptus radié Bio

 

Canal du Gros Intestin (2)

Exemple :

90 % HV Macadamia Bio

  • HE Lavande Aspic Bio
  • HE Pin Sylvestre Bio

 

 

 

 

 

Pour conclure, avec un brin de philosophie automnale …

Dans cette époque où tout s’accélère et à force de nous laisser aveugler par l’éphémère, n’est-il pas devenu indispensable pour notre équilibre de ré-apprendre à nous tourner vers l’impérissable ?

C’est peut-être pour cette raison que la tradition chinoise parle de l’être humain accompli en tant que trait d’union entre l’inaltérable et le temporaire, entre le Ciel et la Terre ?

 

Jean Lemoine (Diététique – Tui Na – Phytothérapie – Acupuncture traditionnelle et esthétique)

www.medecinechinoisefr.com/