Communication Bienveillante

Communication Bienveillante : vers l’écoute empathique

La communication bienveillante utilise les processus de la Communication Non Violente (CNV) créée par Marshal Rosenberg et les outils de communication de la méthode ESPERE de Jacques Salomé.

Très concrète, vivante, et applicable immédiatement, elle propose des repères concrets, des balises, des outils, en suscitant le respect dans les relations plutôt que l’affrontement, la prise de pouvoir ou la dépendance. 

Cette méthode  repose sur l’accueil des sentiments de chacun, l’écoute empathique, le respect des besoins de soi et de l’autre, des principes tels que la responsabilité en étant  partie  prenante sur toutes les situations vécues en utilisant le « JE », le respect de soi et de l’autre, le positionnement. 

L’enjeu de la communication bienveillante est de permettre aux enfants et aux adultes de communiquer dans le respect de soi et des autres, à mieux utiliser les mots pour se dire plutôt que recourir à l’usage de la violence, à mieux se confronter à la réalité, au monde des adultes, aux autres enfants, à mieux se définir à partir de leurs ressentis et sensibilité. 

Par certaines de ses techniques, la communication bienveillante se rapproche de la méthode ProDas, cependant elle va au-delà par l’utilisation de jeux coopératifs qui offre l’occasion de travailler le vivre ensemble, de quitter la compétition pour la coopération.