Concept du café santé

Se soigner et préserver sa santé

Basés sur le principe de la gratuité (participation libre et bénévolat pour les animateurs et organisateurs), depuis 2013, les café santé sont des rendez-vous privilégiés pour sensibiliser les publics à l’importance d’adopter une hygiène de vie adaptée à son mode de vie, de sortir de l’isolement et d’être dans la prévention plutôt que dans le soin afin de prendre en charge sa santé et tendre vers une responsabilité citoyenne.

En effet, soigner va de pair avec former, la pédagogie est au service du mieux-être et le potentiel de chaque personne est une ressource irremplaçable pour promouvoir sa propre santé.

Le principe de co-animation avec un médecin, un pharmacien ou un expert scientifique pose le cadre de la thématique, initie les discussions autour des questions relevant du champ médical et explicite les solutions envisageables avec les approches non conventionnelles pour une prise en charge non médicamenteuse quand elle est possible.

Le café santé se veut un lieu de partage, de réflexion et d’échanges dans lequel sont abordés dans la convivialité des thèmes en lien avec la santé globale et la responsabilité en santé.

 

grandma-736004_1920-okAider à faire évoluer les représentations sociales

Donner une nouvelle image de la vieillesse aux jeunes générations, mais aussi une nouvelle image de la jeunesse aux anciens est une question qui mobilise Ressources Plurielles. Notre mode de vie consumériste, la perte de valeurs et l’individualisme sont sources d’exclusion et d’isolement.

Il faut redonner  une place à la vieillesse en passant par la nécessaire acceptation de la différence des âges et réintégrer la vieillesse dans le cycle de vie.

Bien vieillir impose de conserver un lien social. Or, la rupture des liens sociaux est fréquente avec l’âge d’autant plus que le mode de vie occidentale tend à reconnaître l’individu que dans son rôle d’acteur socio-économique, son utilité sociale est lié à l’activité professionnelle. La retraite ou le chômage exclue la personne, elle n’est plus reconnue comme un acteur social, la rupture du lien social devient la conséquence naturelle de ce processus.

Les actions intergénérationnelles contribuent à ce travail de fond. En cultivant le lien social, elles facilitent la reconnaissance de l’autre, de ses caractéristiques, de ses difficultés. Elles luttent contre l’isolement, elles assurent la transmission des savoirs et de l’expérience, elles expriment la solidarité entre les personnes et elles participent aussi à redonner un sens à la solidarité et au vivre ensemble.

Ressources Plurielles membre du Réseau InterGénération Paca (R.I.G.)

Depuis avril 2016, Ressources Plurielles a signé la convention de partenariat avec le Réseau InterGénération PACA (R.I.G.) qui fédère un réseau porté par une trentaine de partenaires qui agissent directement ou indirectement dans le champ de l’intergénérationnel.

Créé en 2009, le Réseau RIG-PACA fédère des collectivités locales (mairie de Marseille, Mairie du 4è/5è de Marseille, Mairie d’Aubagne…), le Conseil Régional Paca, le Conseil Général 13, le CCAS de Marseille, des associations d’entraide et de solidarité, Prémalliance, IFAC, UDAF, AG2R LA MONDIALE, Malakoff Méderic, la Mutuelle France Sud, le groupe Mornay, Unis Cité, La Maison de l’Europe… qui agissent directement ou indirectement dans le champ de l’intergénérationnel.

La Maison de l’Intergénération

Porté par la volonté d’aider à abandonner toutes les formes d’exclusion, Ressources Plurielles a tissé un partenariat avec la Maison de l’Intergénération au 33 rue Crillon 13005 Marseille qui a ouvert ses portes en septembre 2015 à l’initiative de l’ACLAP. Elle émane de la réflexion du Réseau Intergénération PACA  (RIG)  et souhaite répondre à un besoin sociétal  qui se développe :

  • enjeux intergénérationnels sur le plan social et économique
  • transmission du patrimoine culturel
  • entraide et solidarité
  • santé et intergénération ….