Méthode Prodas

Méthode Prodas : Universalité et unicité

La méthode Prodas a été mise au point au Canada dans les années 80, par des enseignants et des psychologues. 

Inspirée de la culture amérindienne où le cercle de paroles sert de régulateur aux relations interpersonnelles, la Méthode Prodas est une pédagogie éducative et préventive de développement de la personne, basée sur l’expression des ressentis. Il est conçu pour aider les enfants et adolescents à se comprendre et se respecter eux-mêmes afin de pouvoir comprendre et respecter les autres.

Au-delà des étiquettes, des clivages philosophiques vit en chacun de nous une personne qui désire être entendue et comprise. Pour s’éloigner de l’image subjective que nous avons construite des autres, il est indispensable d’abandonner nos préjugés,  d’aller vers une écoute et une expression sincère : simplement témoigner humainement de l’humain, échanger et s’écouter l’un l’autre, sans chercher à convaincre, à argumenter.

Ce rituel de prise de parole consiste en la pratique de cercles de parole, où malgré les différences de culture, de valeurs, de modes de vie, les participants et participantes découvrent que lorsqu’ils parlent sans craindre se sentir jugé, ils peuvent  se rejoindre et s’apprécier. Ils expérimentent ainsi deux principes complémentaires :

Le principe d’universalité : beaucoup de personnes vivent des situations très proches, des émotions semblables.
Le principe d’unicité : chacun est unique et vit une situation avec des pensées et des sentiments qui lui sont propres.

Les cercles de parole fixent un mode de fonctionnement structuré. Non seulement ils créent des liens et un climat de classe propice aux apprentissages, mais ils font prendre conscience de l’indispensable respect des règles pour le bon fonctionnement d’un groupe.

Ils permettent de :

Créer un climat de confiance et de sécurité Chacun se sent accepté dans ses forces et ses faiblesses, se sent accueilli avec bienveillance par son enseignant ou enseignante et ses camarades.
Comprendre que les règles sont indispensables pour préserver la liberté de chacun

Chacun ressent profondément le besoin d’être reconnu et respecté dans sa parole authentique. Les règles du cercle sont garantes de cette liberté d’expression pour acquérir des compétences citoyennes.

Chacun s’exprime et écoute les autres, expose son point de vue, fait l’effort de comprendre celui de l’autre ; ces compétences deviendront pour les participants une habitude citoyenne.

Trois de ces règles sont incontournables :

Quand je parle, je parle de moi, témoignant de mon ressenti, de mon vécu, de mes émotions, de mes convictions.
J’écoute les autres avec attention et bienveillance, sans les interrompre et sans porter de jugement sur leur personne.
Personne n’est obligé de parler.

Développer son empathie

L’empathie est une compétence indispensable pour établir une communication authentique et de qualité.  Apprendre à se mettre dans la peau de l’autre, se laisser affecter par ses paroles et ses attitudes non verbales sans se préoccuper de lui donner tort ou raison, cela s’apprend, petit à petit à force d’entraînement.

C’est un long chemin, mais il est enrichissant autant pour l’enseignant que pour les élèves.

Réguler les relations

Que ce soit pour accomplir des tâches, résoudre des problèmes ou réfléchir sur son vécu, des liens solides de bienveillance entre les participants facilitent le bon fonctionnement du groupe.

Les cercles de parole du PRODAS permettent de partager sans jugement une parole authentique, ils  créent un climat de confiance et de sécurité propice aux dialogues et aux apprentissages. Les participants, se sentant acceptés et respectés en tant que personnes, se sentiront à l’aise pour formuler leurs opinions personnelles, entendre les arguments des autres, et seront ainsi libérés du « féroce besoin de convaincre».