Méthode Surrender

Méthode Surrender : Définition

La Méthode Surrender, selon la classification conçue par le Centre National de la Médecine Complémentaire et Alternative au National Institutes of Health (Agence gouvernementale USA), appartient aux « Biofield medicines», les systèmes qui utilisent ou activent des champs d’énergie subtile dans et autour du corps à des fins médicales.

La Méthode Surrender® (lâcher prise en anglais) fait la synthèse de nombreuses pratiques telles que : la réflexologie, l’ostéopathie crânienne douce, le shiatsu, l’haptonomie et la bio-énergie…. Elle est enseignée par Seymour Brussel bioénergéticien-osthéopathe et le Docteur Rodolphe Meyer.

En travaillant sur la capacité de l’organisme à libérer lui-même ses tensions et faire circuler son énergie, la Méthode Surrender enclenche, sans manipulation, une suite naturelle de mécanismes qui provoquent ou accompagnent le processus d’auto-guérison (médicalement, certains nomment cela l’effet placebo).

Le thérapeute Surrender permet aux énergies vitales de son patient de circuler et de renforcer ses capacités.

En pratique

Au cours d’une séance, le praticien place ses mains dans des positions spécifiques sur le corps du patient (du crâne jusqu’au sacrum). Les patients ressentent généralement une grande détente, une forte impression de tranquillité, de la chaleur et d’autres sensations subtiles et agréables.

Durant 15-30 minutes, le praticien n’utilise pas sa propre énergie, mais transmet l’énergie universelle (QI). Pendant la séance le praticien ne pose pas de diagnostic, n’effectue pas de manipulations. La seule intention du praticien lors du traitement est d’être un conduit de l’énergie de guérison.

On estime que, pendant le traitement, le corps du patient (corps énergétique) puise l’énergie de guérison nécessaire et la distribue selon ses besoins. C’est la raison pour laquelle contrairement au magnétisme une « overdose» d’énergie, n’est pas possible. C’est pourquoi, d’un point de vue physio-biologique, quelles que soient les explications (médicales, spirituelles ou énergétiques) les bénéfices cliniques sont tangibles.

Force baignant toutes les cellules du corps, le Souffle de Vie (QI) est le support de l’énergie vitale qui est un véritable système circulatoire énergétique invisible dont les flux et carrefours se maillent dans tout le corps anatomique (cf médecine chinoise et médecine ayurvédique).

Aussi lorsque ces courants d’énergie s’affaiblissent ou se détériorent, un déséquilibre peut générer toutes sortes de disfonctionnements organiques (ou maladies) qu’elles soient psychosomatiques ou cliniques et influer l’équilibre mental et émotionnel.

La méthode Surrender est une pratique adaptée à tout être vivant, un moyen de prévention des états de déséquilibre de santé. Il n’y a pas de contre-indications puisqu’il s’agit de favoriser la mise en action des puissants mécanismes naturels d’auto-régulation et de guérison de l’organisme du patient.

C’est le corps du patient qui travaille, guidé par le thérapeute qui ne sert que de déclencheur à l’action des processus.

Bénéfices thérapeutiques de la Méthode Surrender

Problèmes tendino-musculaire, viscéral, posturaux

atténuation des tensions articulaires et musculaires, douleurs
accélération des processus antalgiques lors de cervicalgie, lombalgie
relâchement de la résistance tissulaire avec régulation circulatoire, organique et fonctionnelle
relâchement postural en faveur d’une meilleure circulation énergétique
rééquilibrage des fonctions organiques des viscères et des organes

Action sur le stress, la douleur, la récupération physique

stabilisation de la fréquence cardiaque
action sur la douleur par effet antalgique
bénéfice circulatoire sur les problèmes de vascularisation
actions bénéfiques sur la tension artérielle et les migraines
activation des processus naturels de réparation du derme (brûlures, dermatose)

Prise en charge hospitalière

réduction des tensions peropératoires et postopératoires, accouchement
diminution des complications postopératoires immédiates,
réduction de l’utilisation des antalgiques et produits d’anesthésie par l’activation des fonctions naturelles parasympathique en vue de moins sédater les usagers (prise en charge non médicamenteuse)
réduction globale de la durée de séjour allant jusqu’à moins 28% d’un groupe témoin
amélioration significative de la vitesse de récupération
Les patients atteints de cancer, y compris les patients en phase terminale, ont une meilleure qualité de vie, moins de fatigue, moins de douleurs. La méthode a été recommandée pour des soins intégrés.

Suivi Alzheimer

bénéfice sur la biochimie du cerveau en faveur de la mémoire et le fonctionnement mental par le retour à un certain équilibre du liquide céphalo-rachidien.

Situation de handicap

atténuation des tensions articulaires et musculaires, douleurs résiduelles liées à l’immobilité
accélération des processus antalgiques et stimulations sensorielles
relâchement de la résistance tissulaire avec régulation circulatoire

Etat général physico-émotionnel

proprioception, écoute, attention
recentrage, enracinement, retour à soi
renouer le lien corps-esprit
donner un sens au changement interne et environnemental
rééquilibrer l’émotionnel par le travail énergétique sur les organes