Ostéopathie

Une compréhension globale et analytique du corps

L’ostéopathie est une discipline originale née aux Etats-Unis à la fin du 19e siècle, élaborée par Andrew Taylor Still (1828-1917).  Elle constitue un système de diagnostic et de soins qui, au travers d’une compréhension globale et analytique du corps, est exclusivement basé sur la détection des problèmes mécaniques du corps à la base de nombreuses maladies et sur leur traitement manuel. Andrew Taylor Still fut le premier à établir la relation entre la notion de santé et l’équilibre mécanique du corps humain « La structure gouverne la fonction ».

Elle s’est enrichie de l’apport des techniques crâniennes de William Garner SUTHERLAND et des techniques viscérales de THURE-BRANDT. L’ostéopathie fut introduite en Grande-Bretagne par J.-M. LITTLEJOHN en 1917, puis sur le continent européen.

Dès 1975, associée à une demande du public, elle connaît en Europe un développement étonnant justifié par sa remarquable efficacité pour des solutions alternatives ou complémentaires à la médecine allopathique.

L’ostéopathie constitue une alternative ou une complémentarité à la médecine classique et s’inscrit dans la conception d’avenir de la santé durable.

Cette méthode de soins s’emploie à déterminer et à traiter les restrictions de mobilité qui peuvent affecter l’ensemble des structures composant le corps humain. Toute perte de mobilité des articulations, des muscles, des ligaments ou des viscères peut provoquer un déséquilibre de l’état de santé. L’ostéopathie est fondée sur la capacité du corps à s’auto équilibrer et sur une connaissance approfondie de l’anatomie.

« Là où la structure est normale et harmonieuse, la maladie ne peut se développer, et si par hasard elle arrive à forcer la barrière et la défense organique, elle est très vite jugulée. »

L’ostéopathie repose sur trois concepts originaux

  • la main, outil d’analyse et de soin ;
  • la prise en compte de la globalité de l’individu ;
  • le principe d’équilibre tissulaire.

Elle nécessite des compétences spécifiques, une connaissance approfondie du fonctionnement du corps humain et des interactions entre chacun de ses systèmes.

Elle prévient et soigne de nombreux troubles physiques et agit également aux plans nerveux, fonctionnel et psychologique. Elle aide chacun à gérer, de manière responsable et autonome, son “capital vie” pour un mieux-être au quotidien dans la prévention.

L’ostéopathie intéresse tous les grands systèmes du corps

  • le système orthopédique et locomoteur : entorses, tendinites, lombalgies, dorsalgies, costalgies, cervicalgies, périarthrites de l’épaule, douleurs articulaires, scolioses, pubalgies, douleurs coccygiennes, douleurs maxillaires.
  • le système neurologique : névralgies cervico-brachiales, intercostales, faciales, d’Arnold, cruralgies, sciatiques…
  • le système cardio-vasculaire : troubles circulatoires des membres inférieurs, congestion veineuse, hémorroïdes, palpitations, oppressions…
  • le système digestif : ballonnements, hernie hiatale, flatulences, troubles hépatobiliaires, colites, constipation, ptôse d’organes, digestion difficile, gastrites, acidité gastrique…
  • le système O.R.L. et pulmonaire : rhinites, sinusites, vertiges, bourdonnements, céphalées, migraines, bronchites, asthme, bronchiolites…
  • le système neuro-végétatif : états dépressifs, d’hypernervosité, anxiété, stress, troubles du sommeil, spasmophilie…
  • les séquelles de traumatismes : fractures, entorses, chutes, accidents de voiture.

L’ostéopathe utilise plusieurs techniques manuelles

  • les techniques structurelles ostéo-articulaires non forcées, basée sur des manipulations mobilisations actives et passives.
  • les techniques organiques et viscérales consistent à traiter manuellement les différentes parties organiques du corps pour améliorer leur fonctionnement : repositionnement, amélioration de la mobilité, suppression des spasmes (muscles, sphincters, conduits…).
  • les techniques crâniennes ou crânio-sacrées liées aux problèmes touchant le système nerveux et les organes des sens).