Sophrologie

Sophrologie : prendre conscience de la dimension Corps Esprit

La sophrologie s’appuie sur des bases scientifiques qui sont l’anatomie, la neurophysiologie et la neuropsychologie.

C’est une approche pédagogique basée sur le vécu qui vise l’autonomie, elle considère la personne dans sa globalité, son efficacité réside dans l’implication active de la personne qui apprend des techniques faciles à mettre en œuvre dans son quotidien pour améliorer sa qualité de vie.

La sophrologie a été fondée en 1960 par le neuropsychiatre le docteur Alfonso Caycedo.

Etymologiquement le terme « sophrologie » vient des racines grecques :

-« sos » harmonie,
-« phren » esprit,
-« logos » étude, langage.

Elle s’inspire à la fois de techniques orientales (yoga, Qi Cong, méditation zen…) et de techniques occidentales (training autogène, méthode Vittoz, relaxation sensorielle de Jacobson, hypnose…) et s’appuie sur la relaxation, la respiration et la visualisation.

Alors que la culture occidentale privilégie le mental, la pensée analytique, la culture orientale privilégie le lien corps-esprit. La sophrologie est une synthèse de ces 2 cultures.

La mise en œuvre des processus de la respiration, de la relaxation et de la visualisation entraîne des changements sur les plans physique, métabolique et psychologique par l’activation de fonctions neurophysiologiques et neuropsychologiques.

Lorsque l’esprit dialogue avec le corps

La sophrologie permet de prendre conscience de la dimension corps-esprit : la relaxation permet la libération des tensions musculaires, la concentration sur les sensations de détente, la respiration apaise le mental et les visualisations permettent d’activer des ressources latentes, de dynamiser un potentiel et de stimuler les capacités d’auto-guérison.

La sophrologie s’appuie sur 3 principes :

intégration du schéma corporel en tant que réalité vécue : la concentration sur les sensations et la respiration va permettre une connaissance plus juste de son corps et de ses messages.
activation du positif : aller à la rencontre du positif qui est en soi et dans sa vie afin d’apprendre à ajuster son attention à son vécu quotidien
la réalité objective : instaurer une meilleure communication avec soi et son environnement, apprivoiser ses états émotionnels pour en faire des alliés, améliorer son état de santé et maintenir son équilibre.

Un anti-stress naturel  

Sous l’effet de la relaxation, la respiration se régularise et se calme, descend au niveau abdominal (lorsque vous êtes stressés, avez-vous remarqué que vous respirez rapidement et superficiellement ?).

Comme il y a perpétuelle interaction entre le mental, l’émotionnel et le physique, la relaxation physique génère des sensations agréables de calme et de sécurité, la ronde des pensées se calme et le bien-être s’installe. En sophrologie, nous travaillons sur le positif, il ne s’agit pas de se mettre en état de béatitude, mais d’aller à la rencontre du positif qui est en nous et dans notre vie. Cette conception va s’éprouver au quotidien, l’attention va apprendre à remarquer ce qui va bien, plutôt que ce qui va mal.

Nous apprenons à faire la part des choses, de ce que nous vivons et ressentons. A voir la réalité telle qu’elle se présente et non plus colorée par nos états émotionnels. Lorsque la séance se termine, les préoccupations de la vie quotidienne ont perdu de leur importance ou du moins n’ont plus le pouvoir de nous perturber autant.

Champs d’action de la sophrologie  

la régulation du stress
les troubles du sommeil
les états anxiogènes et les phobies
la dépression
le sevrage tabagique
la préparation pré-opératoire
la préparation à des évènements futures (examens, entretiens de recrutement, compétitions sportives…)

 Santé de la femme :

préparation à la maternité (avant et après accouchement)
interruption de la grossesse
ménopause